Publié le

Au Quai, la fournée 2014-2015 est arrivée !

Le Quai, ça n’est pas qu’un joli bâtiment face au château. Ni qu’un « navire au bord de la rivière », selon la métaphore filée par Alain Fouquet, l’adjoint à la culture, lors de son discours introductif. Le Quai, c’est un lieu qui abrite le Nouveau Théâtre d’Angers, le Centre National de Danse Contemporaine et l’EPPC-Le Quai. Ces trois entités ont dévoilé (une partie de) leur programmation pour la saison 2014-2015.

Un acteur du rayonnement

Trois des spectacles produits ou créés au Quai ouvriront la saison de scènes françaises à la rentrée prochaine. Une façon, pour la structure, de souligner que la rayonnement d’Angers se joue aussi – si certains en doutaient encore – par le biais culturel.

Le saison prochaine, quatre créations seront crées au Nouveau Théatre d’Angers. Honneur au directeur, Frédéric Bélier-Garcia qui, après son déjanté « Perplexe » l’année passée, monte « Les Caprices de Marianne » de Musset dans les premiers mois de 2015.

Autre habituée des murs, Nathalie Béasse s’attèle à Shakespeare avec « Roses », d’après « Richard III ».

David Migeot et Denis Fouquereau créent « C’est un métier d’homme » à la rentrée. Un échantillon d’un ouvrage de l’Oulipo, dont un amuse-bouche avait été donné lors d’« Un samedi en ville », en juin 2013.

Enfin, « Ce que j’appelle oubli », le récit du contemporain Laurent Mauvignier sera mis en scène par Nicolas Berthoux en mars.

Une saison danse fournie

Du côté du Centre National de Danse Contemporaine, après la prise de marques de son nouveau directeur Robert Swinston, ça foisonnera l’année prochaine !

A noter particulièrement, un temps fort consacré au solo avec, en invités de renom, Alessandro Sciarroni, Rocio Molina ou encore Maguy Marin. Une exposition consacrée aux écritures du mouvement aura également lieu en mars, dans le forum.

Un nouveau festival

Le Quai accueille un nouveau temps fort jazzy dont le nom pourrait en déboussoler quelques uns. Car « Jazz à l’heure d’été » aura lieu à l’automne. Avec le Philippe Duchemin Trio et le Quatuor du Maine ou Omer Avital.

Notez, si vous avez tendance à papillonner, que le festival « Cirque(s) » est, cette année, déplacé au mois d’avril. Parce que se cailler sous un chapiteau, ça commençait à bien faire…

Écoutez l’interview de Christian Mousseau-Fernandez, le directeur de l’EPCC-Le Quai.

Photo : Roses par Nathalie Béasse. crédit : Jérôme Blin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.