Publié le

Mory Kanté

Mory Kanté est né le 29 mars 1950 à Albadaria en Guinée. Il compte trente-huit enfants. Son père El Hadj Djeli Fodé Kanté est un griot réputé. Mory Kanté est initié aux traditions, aux chants, et aux instruments qui doivent lui permettront de devenir un griot.

En 1957, Mory Kanté ira vivre chez sa tante à Bamako au Mali.

Au milieu des années soixante, l’influence de la musique occidentale et de la toute nouvelle rumba zaïroise commence à se faire sentir et Mory Kanté décide de se mettre à la guitare.

Mory Kanté Etudiant à l’Institut des Arts de Bamako, lorsqu’en en 1969 il décide de tout lâcher et se consacre exclusivement à la musique. Il intègre en 1971 le Super Rail Band de Bamako, avant de succéder en 1973 au chanteur principal qui n’est autre que Salif Keita.

Il apprend à maîtriser la kora qui est la harpe africaine à vingt-et-une cordes.

Au vu des traditions familiales le balafon était désigné comme instrument de référence.

Ce choix aura une influence majeure sur le développement de sa carrière, son plus gros succès étant basé sur les sonorités de la kora.

Mory Kanté s’établit en 1978 à Abidjan en Côte d’Ivoire où les moyens d’enregistrements sont supérieurs à ceux du Mali.

Il mélange les sons traditionnels avec les rythmes occidentaux, et enregistre en 1981 l’album Courougnègnè. Déjà très connu dans toute l’Afrique de l’Ouest, Mory Kanté se fait connaître en dehors de ces frontières.

En 1984, Mory Kanté décide de partir pour la France où il devient vite une figure dans la capitale française. Il enregistre cette même année l’album A Paris et commence à tourner dans toute l’Europe.

En 1985 il réalise 10 Cola Nuts réalisé avec David Sancious, producteur et ancien clavier de Bruce Springsteen.

Mory Kanté est encouragé par Philippe Constantin qui est le Président de Barclay à enregistrer Akwaba Beach en 1987. Le titre « Yéké Yéké » obtient un succès phénoménal à travers le monde, tandis que Akwaba Beach est classé dans les charts de nombreux pays, sauf en France.

Une Victoire de la Musique lui est attribué en 1988 pour Akwaba Beach. 

En 1990, Mory Kanté est au sommet, il enregistre l’album Touma avec la participation de Carlos Santana.

En 1991, Mory Kanté donne un concert lors de l’inauguration de la Grande Arche de La Défense à Paris.

Malgré l’envie de revenir à une musique plus traditionnelle, c’est vers l’electro que se tourne Mory Kanté avec Tatebola en 1996.

Il fait un retour aux sources avec Sabou en 2004.

Mory Kanté se consacre par la suite au centre culturel qu’il crée dans la banlieue de Bamako.

Il fera son retour avec La Guinéenne en 2012.

Mory Kanté tire sa révérence le 22 mai à l’hopital de konakry des suites d’une longue maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.