Publié le

Mav Cacharel

Mav Cacharel, de son vrai nom Hilaire Youla, est né le 14 Janvier 1957 à Brazzaville au Congo-Brazzaville.

Affectionnant particulièrement les vêtement de Cacharel ce dernier lui autorisé à porter ce nom.

Il débute dans des petits groupes de musique à Brazzaville, avant de créer son groupe composé d’Aurlus Mabélé et Jean Baron.

En 1983, Mav Cacharel remporte le Prix découvertes RFI et part en tournées à l’île Maurice et dans toute la France.

Suite à cette récompense il quitte le Congo pour la France afin de rejoindre ses musiciens, Diblo Dibala, Mack Macaire, Aurlus Mabélé et Jean Baron.

De cette union née le premier album de Mav Cacharel, Chanti Die !.

Après ce premier album, cette petite troupe cré le groupe Loketo. Leur premier album s’intitulera Trouble. Lokéto participe à des tournées en Europe, en Afrique et aux états unies.

Black Mic-Mac, pour ceux qui ont la référence, sachez, le groupe Loketo, apparaît dans le film. Nous sommes en 1988

La même année, pour la promotion de leur album, ils font un show sur TF1, dans une émission présentée par Christophe Dechavanne.

En 1989, Mav Cacharel, quitte le groupe Loketo. Il décide alors de monter son propre groupe : Kebo. Avec lequel il sort son second album solo Pour toi.

En 1990 il sort son troisième album intitulé, Kebo, d’où sont tirés les morceaux N’kembo et Bana Kebo.

Dans cet album ont peu y entendre la voix de la regretté Édith Lefel, ce sera le seul feat de l’album.

Mav Cacharel fait, par en tournées, il sillonne l’Afrique : Mali, Bénin, Togo, Côte d’ivoire, Gabon, Cap Vert (au festival Baia de 1989), Cameroun, Ile Maurice, mais aussi l’Europe en passant par l’ Espagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Belgique ou il partagera l’affiche avec Jimmy Cliff, et la France. Il fait aussi des tournées aux États-Unis, Canada, Martinique.

En 1990 Il crée un collectif, regroupant uniquement des chanteuses, dont Denise Cairo, pour lequel il écrit et compose. Il produit ainsi leur premier album tout en en réalisant deux autres Louzolo et Triple force.

En 1991, il se produit à Paris , à Saint Denis, lors d’un grand concert organisé par Africolor.

Concert dans lequel étaient invitées plusieurs têtes d’affiche dont Papa Wemba.

Mav Cacharel décide de faire une pause de quatre ans, et revient, en 1996, avec un album au sonorité un peu plus caribéenne, intitulé Mokokissa.

En 2007 Loketo se reforme après 20 ans est accouche de l’album Réconciliation, dans lequel ont retrouve les morceaux intitulés Krous dance et Babina. S’en suivra un second appelé Acte II : Confirmation comprenant les titres C’est Loketo et Qui peut ?.

On parle alors de « soukouss moderne ».

Alors qu’il avait annoncé la sortie d’un neuvième album solo, intitulé Coup de filet, le chanteur congolais Jean Baron qui collaborait avec lui décède mettant un frein à cette production.

En novembre 2017, Mav Cacharel revient avec un nouvel album intitulé Lumière. Album dans lequel Mav Cacharel invite le guitariste Diblo Dibala

Cet artiste est considéré comme l’un des artisans de l’évolution du soukous.

En 2020, un documentaire intitulé Paris c’est l’Afrique : Entre Congo et Zaïre est réalisé. Il retrace l’histoire de la musique africaine en France, en mettant en scène plusieurs artistes notoires du mouvement dont Mav Cacharel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.