Publié le

# 1.9.9.4

Pour la soirée de samedi 20 au chabada « Sors tes covers – spécial 1994 », Radio Campus Angers se met au diapason et c’est un voyage de 20 ans en arrière qui est proposé durant cette heure.

J’aurais pu facilement proposer un voyage dans le rap New-yorkais tellement cette scène s’est montré prolixe en deux années « âge d’or du Hip hop » pour beaucoup d’entre nous. C’est dans cette logique que j’ai essayé de creuser avec de bonnes surprises notamment le duo Bustin’ Melonz, auteur d’un unique album en cette année, tout comme les HMF en France…

On se retrouve ensuite dans la campagne européenne où les raveurs découvrent les joies du boum boum toute la nuit et reviennent chez eux en écoutant de l’I.D.M (intelligent dance music) d’où découlera l’electronica plus calme pour l’écoute domestique. Le morceau de Sabre of Paradise pour signaler l’étendue du trip hop anglais, fruit de la mixité sonore du pays (Portishead, Massive Attack, Mo’Wax font paraître des albums clés); idem pour la jungle qui émerge réellement cette année là.

Retour en France pour cette fin d’émission de bombe 9.4 avec la vibe punk dérision des Ludwig von 88 et l’album foufou, « 17 plombs pour péter les tubes »…On continue dans la rigolade avec les rennais Billy ze Kick et les gamins en folie, entre ska, samples et beat jungle pour conclure avec Quasimoto et le track « 1994 ».

Playlist :

Another Day In The Beast > Brand Nubian /

1994 > Bustin' Melonz /

City Lights > Black Sheep /

Place U On Da Mental [Night Terror Mix] > Da Germ /

I'm Kurious > Kurious /

Le Domaine de la Rime > HMF /

Tek-Na-Logie > Glenn Underground /

Go Mellow > Faceless techno bastards /

Mindseeker > Russ Gabriel /

Wilmot > Sabres of paradise /

La Ganja > Ludwig Von 88 /

OCB (Loose Booty remix) > Billy ze kick et les gamins en folie /

1994 > Quasimoto /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.