Publié le

Dans les Algécos de la rue Rouchy

Des associations ont alerté mardi matin sur les conditions de vie dans les Algécos, préfabriqués précaires destinés aux migrants ou réfugiés. 61 personnes y dorment chaque nuit et en sont expulsées à 7 heures, sans petit-déjeuner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *