Publié le

ARTEFACT #3 – Rencontre avec Alice Schneider

Dans cette chronique nous allons à la rencontre d’Alice Schneider, jeune artiste passionnée par le dessin et la peinture qui expose actuellement au PAD, 3 Bd Davier, à Angers.

C’est au moment de l’installation de son exposition « All kids in my head » qu’elle nous accueille ; moment très particulier où les choix se font, où tout est réuni, parfois pour la première fois.

C’est dans une atmosphère toute particulière que je découvre le lieu : images de tout ordre emplissant le sol de l’espace, la moitié des murs déjà tapissés d’illustration, d’architectures impossibles, de visages de stars, de footballeurs, de militaires, mais encore toute une imagerie virtuelle des années 90, côtoyant des paysages oniriques modulables… Au milieu de l’espace : une tente. Vit-elle en ce lieu, se levant chaque matin pour tracer inlassablement toutes ces formes, dessinant comme tout un chacun a le besoin de respirer ? S’il s’agît d’une installation il semble à l’évidence que la réalité n’en est certainement pas trop éloignée.

Musique générique : Miles Davis – « So what »

Musique milieu et fin de la chronique : Tere mere beech mein kaisa hai ye – Ek douje ke liye

Lohengrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.