Publié le

#5 Goin’ Back To New Orleans

Mélanges de son d’hier et d’aujourd’hui, d’archives et de bruitage, le Johnny Clash Mix est une collection idéale pour poursuivre le voyage en Amérique à moindre coût.

Après une ballade le long du Mississippi, on atterrit naturellement à la Nouvelle-Orléans. Le berceau de la musique américaine où, de Congo Square à Canal Street, les rues ne dorment jamais. Partons à la découverte d’une communauté qui ne baissent jamais les armes, même quand sifflent les balles où quand frappe l’ouragan. Avec comme guide, DJ Davis et Creighton Bernette, deux personnages inoubliables de Treme, la série de David Simon que l’on vous conseille chaudement.

Pour poursuivre l’exploration, n’hésitez pas à aller réécouter Nolia Clap (rediffusé le mardi à 19h), où c’est Mardi Gras à chaque numéro avec Benjamin.

La semaine prochaine, on mêlera canicule et lascivité. C’est aussi ça l’été.

Playlist :

Go To The Mardi Gras > Professor Longhair
[1959] /

When The Saints Go Marching In > Bunk Johnson and his New Orleans Band
[1945] /

My Indian Red > Danny Barker
[1946] /

Country Boy Down In New Orleans > Snooks Eaglin
[1991] /

Walking To New Orleans > Fats Domino
[1960] /

Goin' Back To New Orleans > Dr. John
[1992] /

Canal Street Blues > King Oliver
[1923] /

Bourbon Street Blues > Louis Prima
[1959] /

I'd Rather Go Blind > Irma Thomas
[1967] /

Give It Up > Lee Dorsey
[1969] /

Po Boy Walk > Allen Toussaint
[1958] /

St. James Infirmary > Preservation Hall Jazz Band
[1987] /

Hey Hey (Indians Comin') > The Wild Tchoupitoulas
[1976] /

Flood Water Blues > Lonnie Johnson
[1937] /

Do You Know What It Means to Miss New Orleans > Billie Holiday
[1947] /

O Beautiful Storm > Gian Smith
[2011] /

Louisiana Fairytale > Fats Waller
[1935] /

Wrap Your Troubles in Dreams > Louis Armstrong
[1931] /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.